Nantes 2-2 (4-2 tab) Monaco match fini

Nantes 2-2 (4-2 tab) Monaco match fini

2 mars 2022 Non Par stream7hd

Nantes rejoint Nice au Stade de France ! Au terme d’une rencontre indécise, le FCN a décroché son billet pour la finale de la Coupe de France en s’imposant face à Monaco durant la séance des tirs aux buts (2-2, 4-2 tab) ce mercredi soir.
Bien entrés dans la rencontre, les Nantais auraient pu ouvrir le score dès la première minute sur un petit numéro de Kolo Muani qui se jouait de deux défenseurs adverses avant de voir sa frappe contrée. L’ASM avait eu chaud mais répondait juste avant le quart d’heure de jeu avec l’ouverture du score de Maripan qui profitait d’un mauvais marquage adverse pour marquer de la tête sur un coup franc (0-1, 12e) ! Le défenseur chilien allait être beaucoup moins heureux une dizaine de minutes plus tard.
Alors que Monaco était mieux dans son match après son but, Maripan était coupable d’une perte de balle fatale au milieu de terrain. Sur le contre, Nantes égalisait grâce à un but… contre son camp de Sidibé qui pensait enrailler l’action adverse sur un tacle juste devant Simon (1-1, 21e). Derrière, les deux équipes se rendaient coup pour coup dans une première période où le ballon allait d’une surface à l’autre, sans que le score n’évolue jusqu’à la pause.
Après le retour des vestiaires, la rencontre tombait dans un faux rythme. Les erreurs techniques se multipliaient des deux côtés et l’enjeu prenait le dessus. Si bien qu’il n’y avait plus grand-chose à se mettre sous la dent jusqu’à la 74e minute. C’était le moment choisi par les deux équipes pour emballer à nouveau cette rencontre : d’abord avec un but de Moutoussamy qui donnait l’avantage aux Canaris (2-1, 74e) ; puis avec l’égalisation dans la foulée de Boadu (2-2, 76e) !
Dans une fin de match indécise, le FCN avait une dernière occasion de l’emporter à la 90e minute mais Nübel s’interposait devant la tentative de Corchia. La différence s’est donc faite durant la séance des tirs au but avec les échecs de Ben Yedder et Tchouaméni, alors que les Nantais (Kolo Muani, Merlin, Moutoussamy, Simon) ont tous réussi leurs tentatives.